Indemnisation vol

Compagnies aériennes : 300M€ de remboursement pour les vols !

remboursement 2018 vol annule retarde

Les compagnies aériennes doivent déjà près de 300 millions d’euros aux voyageurs pour les vols perturbés en 2018

Selon une analyse d’AirHelp, une entreprise qui (moyennant des frais) aide les gens à obtenir des remboursements et des indemnités des compagnies aériennes à la suite de vols perturbés, les compagnies aériennes doivent déjà environ 290 millions de dollars pour des vols retardés, annulés ou surréservés cette année. Les données se réfèrent spécifiquement aux voyageurs américains à bord de vols opérant sous la juridiction de l’Union européenne.

Selon AirHelp, « environ 415 800 passagers américains ont connu un vol retardé, annulé ou surréservé au cours des six premiers mois de 2018… Le nombre de passagers américains ayant droit à une indemnisation, ainsi que le montant dû aux passagers américains, ont augmenté de près de 60% par rapport à l’année dernière ».

AirHelp indique qu’environ 260 000 personnes ont connu ces problèmes au cours de la même période l’an dernier. La compagnie cite les aéroports submergés et la pénurie croissante de pilotes comme étant les causes de ces perturbations. Ces deux facteurs pourraient continuer d’entraîner des retards et des annulations pour les mois à venir.

L’argent sur la table

L’essentiel du message d’AirHelp est simple : Il y a beaucoup d’argent que les voyageurs peuvent ou non se rendre compte qu’on leur doit. Le droit communautaire est particulièrement généreux.

« En cas de retard ou d’annulation d’un vol et en cas de refus d’embarquement, les passagers peuvent avoir droit à une compensation financière pouvant atteindre 700 $ par personne dans certaines circonstances « , souligne AirHelp. « Les conditions pour cela stipulent que l’aéroport de départ doit être situé dans l’UE ou que le transporteur aérien doit être basé dans l’UE et atterrir dans l’UE. De plus, la raison du retard du vol doit être causée par la compagnie aérienne. L’indemnisation peut être réclamée dans les trois ans suivant le vol perturbé. »

Pas de chance aux États-Unis

Les États-Unis ont des règles beaucoup moins complètes. Le ministère des Transports n’impose pas de minimum d’indemnisation pour les vols retardés ou annulés mais selon le ministère des Transports, « en cas d’annulation d’un vol, vous avez droit à un remboursement pour le transport non utilisé, même pour les billets non remboursables ».

Nos autres avis et guides d’achats :

Qui suis-je ?

Chris Voyage

Blogueur voyage depuis 5 ans, j'ai entrepris un tour du monde, effectué en 2010-2011 entre l’Asie, l’Europe de l’Est et l’Amérique du Nord. Et même si celui-ci a pris fin, ma faim de voyage n’en est pas pour autant rassasiée et je continue, comme vous, à rêver d’autres périples.